English| Franais
La Mdina

Plan de la Mdina
Monuments de la Mdina
Vieux Tunis
Maisons ouvertes
Projet Bab Souika-Halfaouine
Projet Hafsia
Projet Oukalas
La mosque d'Ezzitouna
ASM

    الإستقبال : Vieux Tunis  Les portes
 
Vieux Tunis
Les portes
Chaque Bab (porte) de la Mdina rappelle une sainte personne, une certaine priode de lhistoire de la ville, lancienne topographie de Tunis.
  • Bab Bhar
  • Bab Carthagina
  • Bab Souika
  • Bab El Benat
  • Bab El Menara
  • Bab Jedid
  • Bab Al Djazira
  • Bab El Alouj
  • Bab Sadoun
    • Bab Sidi Abdesselem
    • Bab ElAssel
    • Bab El Khadra
    • Bab Sidi Abdallah Cherif
    • Bab Sidi Kacem El Jalizzi
    • Bab Gorjni
    • Bab El Fella
    • Bab Alloua

    • Bab Bhar Porte de la mer
    • Ainsi tait appele parce quelle est situe du ct du lac et de la mer, appele par les Europens porte de France. Elle mettait en communication la Mdina avec la petite darse qui existait lemplacement de la statue Jules-Ferry et qui a disparu aprs le creusement du port de Tunis. Elle a subi de nombreux remaniements.

      Elle est reprsente sur une gravure du XVI sicle, reproduisant en dessin Vermeyen, artiste qui accompagne Charles Quint Tunis, sous la forme dun arc surhauss en retrait dans le corps de la masse et surmont dun parapet crneaux. Elle est flanque de chaque ct

    • Bab Carthagina Porte de Carthage
    • Cette porte donnait accs la route terrestre qui menait Carthage. Elle a disparu bien avant 1881.

    • Bab Souika Porte du march
    • Institue en lhonneur de Sidi Mehrez, ctait une porte trs importante qui commandait primitivement laccs des routes de Bizerte, de Bja et du Kef, fonction dvolue plus tard Bab Sadoun.

    • Bab El Benat Porte des jeunes filles
    • Porte disparue depuis longtemps, mais le boulevard a conserv le nom. Il a t ainsi appele parce que le fondateur de la dynastie hafside, Abou Zakariya (1223-1249) avait recueilli les 3 filles de son ennemi Yahya Ben Ghariya et les avait fait lever comme ses propres enfants dans un palais qui se trouvait proximit de la dite porte. Cette porte avait surtout pour fonction de mettre la ville en communication avec le quartier rsidentiel assign la parente-chrtienne des hafcides.

    • Bab El Menara Porte du fanal
    • Nomme ainsi selon une tradition qui nous a t rapporte, cause dun phare qui surmontait lancien palais des Beni Khorassain. Suivant une autre explication, il sagirait dune grosse lampe huile qui tait place dans une niche dun des piliers de la porte et quon allumait la nuit pour clairer les caravanes qui longeaient la route des remparts qui tait construite en 1276. Mais louverture de cette porte est certainement antrieure cette date, vu sa fonction qui tait celle de mettre la Mdina en communication avec le faubourg dEl Haoua.

    • Bab Jedid
    • Comme son nom lindique, il s'agit d'une porte qui fut neuve ou nouvellement construite au dbut de lpoque hafside.
      Les Europens lappellent ainsi porte des forgerons, parce quelle donne accs au Souk des artisans exerant ce mtier. Sa baie est constitue par un arc outre pass qui repose sur des piliers pris dans la masse et qui paraissent trs entres la base.

    • Bab Al Djazira Porte de la presqule
    • Oriente vers le Cap-Bon, elle rpresente l'une des plus vieilles portes de Tunis qui donnait passage aux voyageurs qui se rendait Kairouan. Elle dbouchait sur la rue des teinturiers avant sa disparition totale. Elle tait assume par Bab Aloua, situe dans la mme direction mridionale, sur la deuxime enceinte fortifie, celle-ci tant devenue la principale ligne de dfense de Tunis.

    • Bab El Alouj
    • Elle sest dabord appele Bab Er-Rehiba porte de la petite esplanade , longue avenue entre deux murs qui reliait, sous les Hafsides, le palais de la Qasba aux parcs royaux de Ras-Tabia et dAbou-Fhr, avec leur parente dans le quartier de lEsplanade qui prit le nom de Rabat El-Alouj.


    • Bab Sadoun
    • iElle a t ainsi nomme grce un homme pieux du nom de Sidi Bou Sadoun qui vivait dans le voisinage de cette porte au XVe sicle.
      A partir de 1881, cette porte qui avait une seule baie fut dmolie et remplace par la magnfique porte 3 baies afin de rpondre au besoin du trafic routier.

    • Bab Sidi Abdesselem
    • La porte fut appele ainsi en rfrence au saint homme sidi Abdessalem El Asmar (1475-1573), construite sous Hammouda Pacha. Le borj qui dfendait Bab Sidi Abdessalem abrite actuellement les bureaux des Amitis Africaines. A proximit de cette porte, se trouve une fesqia, vaste rservoir deau difi sous les Hafcides, et que le rebat de Sidi Abdessalem avait aussi une mission de protection.


    • Bab ElAssel
    • Cette porte tire son nom de Ben Assel, riche famille qui habitait dans les parages. Louverture de cette porte est postrieure 1881.

    • Bab El Khadra
    • iPorte daccs aux champs de verdure , elle souvrait sur des champs verdoyants des cultures marachres et arbustives.
      Cette porte, dfendue par un bastion, commandait les routes de Carthage et de lAriana.

      Son rle conomique et stratgique entrana la disparition de Bab Carthagena. Aprs 1881, la baie unique a t remplace par lensemble monumental actuel qui donne un cachet pittoresque ce quartier.

    • Bab Sidi Abdallah Cherif
    • Situe lextrmit Ouest-Sud de la Qasba, cette porte doit son nom un saint personnage dont le tombeau se trouve a proximit, lextrieur du rempart, en face de la porte de sortie de la Qasba, dusage exclusivement militaire, appele Bab El Ghedar la porte drobe .

    • Bab Sidi Kacem El Jalizzi
    • Situe lOuest de la ville, sur les hauteurs dEl Haoua, elle doit son nom au tombeau-Zaouia de Sidi Kacem El Jalizzi qui est mort Tunis en 1497. Il tait fabricant de carreaux vernisss. Il introduisit Tunis le Jalliz dcor anim, le Jalliz thmatique et le Jalliz relief.

    • Bab Gorjni
    • Abrviation de Bab Sidi Ali El Gorjni, du nom dun saint personnage, enterr dans le cimetire qui attenait cette porte et auquel ledit saint a galement donn son nom. Il tait lun des 40 disciples du clbre Aboul Hassen Echadhili (XIIIe sicle).

    • Bab El Fella
    • Cette porte disparue vers 1890 et la rue qui la reliait Bab Al Djazira en a conserv le nom.
      Cette porte se serait dabord appele Beb El Fellaq porte de la brche cause dune large brche quon y voyait tout ct. Puis, lors de la prise de Tunis par Charles Quint, en 1535, les habitants stant enfui par cette porte lapproche des Espagnols. Son nom aurait t modifi en celui de Bab El Fella la porte de droute (daprs R. Brunschwig, art-Tunis dans lEncyclopdie de lIslam).

    • Bab Alloua
    • La porte du petit tage , elle tait surnomme lorigine dune petite construction qui servait de poste de guet pour surveiller les routes. Cest une trs ancienne porte cite par Marmot (lAfrique, trad. Perrot dAblencourt, II, P. 460) que Barberousse lutilisa pour entrer dans Tunis. On la appele la porte des caravanes, parce quon y voyait passer les files de chameaux qui transportaient vers Tunis les crales et les huiles du Cap-Bon et du Sahel.
      La baie a t fort largie pour les besoins de la circulation routire par la Direction des travaux de la Ville.
       
      | المستجدات | | خريطة المدينة | فضاء المواطن | خريطة الموقع | اتصل بنا|
      بـلـديـة تـونس