English| Franais

Prsentation
Aperu Historique
Plans de la ville
Visites Guides
Hyper centre
Berges du lac
Transport
Parkings
Htels

    الإستقبال : Visiter Tunis  Aperu Historique
 
Aperu Historique
Tunis, nagure petite bourgade berbre, (oppidum tunicense), tale flanc de cteau sur la colline descendant en douceur jusqu'aux rives du lac (la Bdira) est de ces sites privilgis que  la gographie favorisa et que l'histoire a lu. Rien au dpart ne la prdestinait.
 
 

La Statue Ibn Khaldoun

Rien au dpart ne la prdestinait devenir la capitale d'Ifriqiya, l'ancienne Africa. Voisine de la puissante Carthage punique puis romaine, elle faisait rarement parler d'elle durant toute l'antiquit, sauf lorsque ses habitants, pour la plupart d'origine berbre, se soulevaient contre leurs colonisateurs puniques ou romains.

Ville sditieuse, par excellence, elle le demeure aprs la conqute arabe, quant elle se transforma partir du dbut du VIII sicle, en une place-forte, lieu de rassemblement des troupes musulmanes et point de dpart des conqurants pour les grandes les mditerranennes.

La Statue Ibn KhaldounRelgues l'arrire-pays de Carthage entre le lac et la lagune (Sebkha), elle contrla durant toute l'antiquit la voie terrestre de passage reliant la capitale au reste du pays, l'autre voie lacustre passant par Rads permettait, elle aussi, de communiquer avec Carthage mais par radeau (per-rates).

Cependant, cette position retranche qui ne fut gure son avantage durant l'antiquit, lui donna aprs la conqute arabe, une position dfensive et stratgique de premier ordre. Tunis hrita en fait des avantages de Carthage sans avoir les inconvnients de sa position : ni trop loigne de la mer ni trop expose ses dangers.


La Statue Ibn Khaldoun
Cependant, cette position retranche qui ne fut gure son avantage durant l'antiquit, lui donna aprs la conqute arabe, une position dfensive et stratgique de premier ordre.


Tunis
hrita en fait des avantages de Carthage sans avoir les inconvnients de sa position : ni trop loigne de la mer ni trop expose ses dangers.

Elle en hrita l'environnement gographique et conomique favorable: richesses agricoles, activits industrielles, voies de communications et une certaine vocation maritime que consolida Hassane Ibn Annomane, le fameux chef arabe qui dtruisit la Carthage byzantine et anantit la rsistance berbre cristallise par la Kahena.
II fit construire vers 704 J.C., sur le terrain vague sparant la cit du lac, un arsenal pour lequel il fit venir d'Egypte mille coptes spcialiss dans la fabrication des navires.

En mme temps, une mosque, "la Zitouna" (de l'olivier), prit place dans le centre l'intrieur d'une vieille basilique chrtienne ou sur ses dcombres. Les deux : arsenal et mosque vont sceller le sort de la mdina de Tunis et consacrer pour de longs sicles sa double vocation maritime et religieuse.

Elle n'en demeurait pas moins une ville d'importance secondaire compare Kairouan, la capitale des Aghlabides (IX sicle), ou  Mahdia fonde par les Fatimides puis occupe, aprs leur dpart pour l'Egypte (970 j.C.), par les Berbres Zirides.



Page suivante

 

 

 
| المستجدات | | خريطة المدينة | فضاء المواطن | خريطة الموقع | اتصل بنا|
بـلـديـة تـونس